.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

CJP/Burkina : Les équipes diocésaines à l’école de la gestion des conflits


CJP/Burkina : Les équipes diocésaines à l’école de la gestion des conflits

Du mardi 26 mars au jeudi 28 mars 2019 s’est tenu dans les locaux du centre Cardinal Paul Zoungrana de Ouagadougou, un atelier de formation sur la gestion des conflits. Organisée par la commission épiscopale Justice et Paix, cette session de formation a regroupé les équipes diocésaines de CJP notamment les nouveaux diocèses concernés par le Programme Action pour la Paix et la Justice (PAPJ).

Au total ce sont 26 participants (Coordonnateurs diocésains, para-juristes, assistants techniques et membres du secrétariat national ) venus des diocèses de Banfora, Bobo Dioulasso, Gaoua, Diébougou , Kaya, Koudougou, Tenkodogo et Ouagadougou qui ont pris part à cette rencontre. Dans son mot d’ouverture, l’Abbé Pierre Claver Belemsigri, secrétaire général de la conférence épiscopale Burkina Niger, représentant l’évêque chargé de la commission épiscopale Justice et Paix a remercié les participants pour leur présence effective et a souhaité que cette formation puisse leur servir au sein de leur communauté respective.
En effet, l’objectif général de cet atelier était de former les équipes diocésaines en gestion alternative des conflits afin qu’elles puissent participer efficacement à la prévention et à la résolution pacifique des conflits qui naîtront au sein des communautés.
Dans ce cadre durant deux jours, l’atelier a été conduit de manière participative et interactive par le formateur, le père Pawel Hulecki. En plus des échanges basés sur les expériences des uns et des autres, les participants ont été formés sur une douzaine de modules portant notamment sur les enjeux du conflit, les attitudes face au conflit, les types de conflits, les théories sur les causes des conflits et les mécanismes de résolutions des conflits. Selon le formateur le père Pawel « Cette session permet d’outiller les para juristes qui sont sur le terrain sur les situations de conflit. Ils pourront ainsi aider les populations à trouver des solutions à leurs difficultés étant donné que ces para juristes sont déjà dans la dynamique des conflits : nous vivons tous des conflits dans notre vie quotidienne et si nous sommes conscients des mécanismes qui causent, aggravent et qui transforment ces conflits, nous pouvons trouver facilement des solutions et entrer dans la dynamique de la prévention »
« Nous avons vraiment reçu les rudiments qui nous étaient nécessaires dans l’approche de la résolution des conflits dans nos différentes communautés. Tous les éléments que nous avons reçus au cours de cette formation nous permettront d’affronter sereinement les situations de conflits en terme de résolution et d’apaisement des cœurs. » a affirmé Jean Dabiré para juriste de Diébougou.

Les éléments que nous avons reçus au cours de cette formation nous permettront d’affronter sereinement les situations de conflits

À l’issue de cette formation les participants ont eu droit à une communication sur les rôles des para juristes donnée par l’abbé Omer Sawadogo, coordonnateur diocésain de Ouahigouya.
Il faut noter que cet atelier de formation fait partie des activités prévues dans le cadre du Programme Action pour la Paix et la Justice (PAPJ) et était principalement organisé à l’endroit des nouveaux diocèses concerné par ce programme.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *