.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Consolidation de la paix et de la cohésion sociale en milieu rural: la Commission Justice et Paix lance le projet PAPCSR


Consolidation de la paix et de la cohésion sociale en milieu rural: la Commission Justice et Paix lance le projet PAPCSR

La Commission Justice et Paix (CJP-Burkina) a procédé, le jeudi 17 février 2022, au lancement officiel de la mise en œuvre du Projet Action pour la Consolidation de la Paix et de la Cohésion Sociale en milieu Rural (PAPCSR). Le PAPCSR, d’une durée de deux ans (2022-2023), vise trois objectifs :

(i) réduire les risques de conflits violents autour du foncier et des ressources naturelles par le renforcement des capacités des populations rurales, la sensibilisation et l’éducation à la sécurisation des terres et la promotion des mécanismes traditionnels et modernes plus inclusifs et cohérents de prévention et de gestion des conflits ;

(ii) éduquer les élèves et les populations rurales à la culture de la paix, du civisme et de la tolérance dans les écoles et dans les villages ;

(iii) promouvoir le dialogue inter et intra religieux et intercommunautaire par la valorisation et la promotion des mécanismes ou pactes traditionnels de non-agression pour la prévention et la résolution des conflits.

Ce projet sera mis en œuvre dans les provinces du Kadiogo, du Houet, du Boulkiemdé, de la Comoé, du Poni, de la Léraba, du Ziro, du Boulgou, du Passoré et du Sanmatenga.

Vue des participants

Il cible principalement, les communautés et groupes identitaires, les confessions religieuses, les populations rurales, les élèves, et les structures d’intercession et de médiation, qui sont des acteurs incontournables dans la consolidation de la paix.

Le PAPCSR a bénéficié de la subvention de l’Agence Danoise pour le Développement International (DANIDA) dans le cadre de son vaste projet, « Promotion des Droits Humains et de la Cohésion Sociale 2021-2025 » (PDHCS), visant à appuyer les Organisations de la Société Civile (OSC) œuvrant au respect des droits humains, à la prévention des conflits et à la préservation de la cohésion sociale.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *