.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Fin de la 3ème Assemblée Plénière de la Conférence Épiscopale Régionale de l’Afrique de l’Ouest (RECOWA-CERAO) : Le message poignant des évêques en faveur des populations de la sous-région


Fin de la 3ème  Assemblée Plénière de la Conférence Épiscopale Régionale de l’Afrique de l’Ouest (RECOWA-CERAO) : Le message poignant des évêques en faveur des populations de la sous-région

« La nouvelle évangélisation et la promotion du développement humain Intégral dans l’Eglise famille de Dieu en Afrique de l’Ouest », tel a été le thème principal de la 3ème assemblée plénière des évêques de l’Afrique de l’Ouest .Débutée le 14 mai 2019 par une cérémonie d’ouverture qui a connu la présence effective des autorités burkinabés, la 3ème  Assemblée Plénière de la Conférence Épiscopale Régionale de l’Afrique de l’Ouest (RECOWA-CERAO) s’est achevée officiellement ce dimanche 19 mai à l’issue d’une célébration eucharistique au sanctuaire notre Dame de Yagma.. Au cours de cette messe les évêques de l’Afrique de l’ouest ont livré leur message pastoral, une déclaration commune  qui appel les africains à un sursaut commun face aux défis du développement, des crises socio-politiques et sécuritaires.

Procession d’entrée des évêques pour la célébration eucharistique

C’est aux pieds de notre Dame d’Afrique que les évêques des 16 pays  de l’Afrique de l’ouest se sont retrouvés en communion avec les fidèles catholiques du Burkina afin de rendre grâce au seigneur pour la bonne tenue de leur rencontre et pour lui demander d’intercéder en faveur des fils et filles du continent. En effet, malgré le contexte sécuritaire assez préoccupant que connait le pays des hommes intègres, les 150 évêques ont fait le déplacement de Ouagadougou afin d’exprimer leur solidarité au peuple burkinabé et réaffirmer leur confiance au seigneur face à l’intégrisme religieux.

Cette  messe de clôture a été  présidée par Mgr Ingnatius Kaigama, archevêque de Jos au Nigéria dans une ferveur religieuse propre aux catholiques du Burkina et cela en présence du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Le président du Faso et le Premier Ministre ont participé à la messe

Dans son homélie Mgr Kaigama par ailleurs président reconduis de la CERAO/RECOA n’a pas manqué d’invité les fidèles catholique à s’inspirer de l’évangile de ce 5ème dimanche du temps pascal qui appel à « s’aimer aimer les uns les autres  (Jn 13, 31-33a.34-35) » pour lutter contre la haine.

En marge  de cette célébration eucharistique les évêques ouest africains ont livré leur déclaration commune fruit des travaux de leur 3ème assemblée plénière. Intitulé «Gardons l’espérance » ce message pastoral de paix d’encouragement et d’espérance, très poignant met à nu les réalités des pays et des populations ouest africaines. Les évêques condamnent fermement ceux qui tuent au nom de Dieu et expriment leurs vives condoléances, leur solidarité et leur communion priante à toutes les personnes victimes des attaques terroristes, d’enlèvement que ce soit au Burkina Faso, au Niger ou au Mali. «  Devant la violence, seule la confiance en Dieu, le pardon et l’amour désintéressée peuvent prévaloir » ont-ils  affirmé.

Les fidèles catholiques sont venus communié avec leurs pères évêques

Les pères évêques ont aussi évoqué la situation de précarité des populations africaines dont le désir est de vivre digne dans une Afrique riche de ses ressources naturelles. En évoquant la situation préoccupante  des pays africains ils ont dénoncé l’immigration clandestine, les conflits intercommunautaires et interreligieux dans une Afrique autrefois riche des valeurs séculaires du vivre ensemble. Évoquant les dernières attaques terroristes contre les communautés religieuses, ils ont réaffirmé : « Nous ne céderons jamais à leurs provocations et nous resterons fermes dans nos convictions à aller vers un dialogue interreligieux ». Dans cette optique, les évêques de la CERAO/RECOA ont aussi invité les leaders religieux des différentes confessions religieuses à se lever et à dénoncer toute instrumentalisation de la religion.

Photo de famille entre les évêques et les officiels

« Accordez aux jeunes la place qui leur revient dans le monde et dans l’Église » : un autre cri de cœur lancé par les pasteurs qui invitent cette frange de la société à rester sur le continent et à construire leur pays à travers le travail et les valeurs issues des cultures africaines. Pour cela dans leur déclaration, les évêques ont appelé les dirigeants et les hommes politiques à une meilleure gouvernance en œuvrant pour le bien commun surtout celui des jeunes  et pour la justice et la paix.

Aux prêtres et personnes consacrées, les évêques de la CERAO/RECOA ont demandé d’êtres des pasteurs crédibles à travers le témoignage de leur propre vie.

Les travaux de l’assemblée plénière

Cette déclaration commune fait suite aux travaux des évêques qui se sont déroulées du 13 au 18 mai à Ouagadougou avec pour thème général : « La nouvelle évangélisation et la promotion du développement humain Intégral dans l’Église famille de Dieu en Afrique de l’Ouest »  et pour sous thèmes : « le développement humain intégral et le service social dans l’Église de Dieu en Afrique de l’Ouest » et « jeunesse, foi et migration : le rôle de l’Eglise famille de Dieu en Afrique ». Cette 3ème assemblée plénière a également vu l’élection du nouveau bureau de la CERAO/RECOA avec pour nouveau président Mgr Ingnatius Kaigama, archevêque de Jos au Nigéria.

A noter qu’au cours de cette rencontre de Ouagadougou, une délégation d’archevêques du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Nigeria, de l’Angola, de la Guinée-Bissau, conduite par  le cardinal Peter Turkson, préfet du dicastère pour la promotion du développement humain intégral, ont rendu une visite de courtoisie au président du Faso Roch Marc Christian Kaboré dans la matinée du vendredi 17 mai 2019.

La délégation des évêques et le Président du Faso

La Conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest ou Regional Episcopal Conference of West Africa), connue sous l’acronyme RECOWA-CERAO est une conférence épiscopale régionale fondée en 2012 et rassemblant les membres des conférences épiscopales de seize pays d’Afrique de l’Ouest, francophones, anglophones et lusophones. Ces seize pays membres sont également membre de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Le premier président de l’organisation religieuse a été Mgr Théodore-Adrien Sarr, archevêque de Dakar (Sénégal) de 2012 à 2016 et Mgr Ignatius Kaigama, archevêque de Jos (Nigéria) en est le président depuis 2016.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *