.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Foncier rural et sécurisation des terres : La commune de sapouy a abrité un atelier d’information et de formation sur la thématique


Foncier rural et sécurisation des terres : La commune de sapouy a abrité un atelier d’information et de formation sur la thématique

Après les séances de théâtre fora sur les conflits fonciers liés au bradage et à l’accaparement des terres tenues respectivement dans les villages de Kation et Oubonon, la commission diocésaine justice et paix (CDJP)  de Koudougou poursuit sa sensibilisation. Du 26 au 27 juin dans la commune rurale de Sapouy, elle a organisé un atelier de d’information et de formation des acteurs locaux sur la problématique. Cette activité a connu la présence de l’équipe du secrétariat national de la Commission Episcopale «Justice et Paix »  (CJP-Burkina).

Le présidium à l’ouverture de l’atelier ( le préfet,le SG de la province ,le 1er adjoint au maire et le CDJP / Koudougou)

Cet atelier qui fait suite aux théâtres fora tenus dans les villages de Kation et Oubonon dans la commune rurale de Sapouy a regroupé une trentaine d’acteurs locaux issus de ces localités. L’ouverture de la rencontre a été marquée par la présence des autorités administratives de la localité dont le préfet, le secrétaire général de la province et le 1er adjoint au maire.

Après la présentation de la Commission Episcopale « Justice et Paix »  (CJP-Burkina) par le Coordonnateur Diocésain « Justice et Paix » de Koudougou Abbé Evariste Ouédraogo, le 1er adjoint au maire  de Sapouy Sidiki Nama  de même que le secrétaire général de la province Hamado Ouédraogo, ont tous salué la tenue de cette rencontre. Selon eux, la formation est la bienvenue car elle va aider la commune et les populations de Sapouy  à résoudre un certain nombre de conflits liés au foncier rural.

Les participants ont suivi avec attention les explications du formateur

Pour le secrétaire général de la province du Ziro Hamado Ouèdraogo, cette activité participe à la politique de cohésion sociale engagée par le gouvernement du Burkina Faso. En effet ,selon lui : « quand on dit aux gens quelles sont les règles édictées par l’autorité administrative pour la gestion du foncier on aura une cohésion sociale parce que tout le monde saura le pourquoi et le comment de cette démarche »

Dans son intervention, le formateur Emile Bado est revenu sur la politique nationale de sécurisation foncière en milieu rural (PNSFMR) une politique dont l’un des objectifs est de répondre aux attentes du monde rural. Le cheval de proue de cette politique est l’adoption de la loi  034-2009/AN du 16 juin 2009 portant régime foncier rural et ses innovations. L’importance des chartes foncières et des Attestations de Propriété Foncière Rurale (APFR), le rôle et le fonctionnement des  commissions foncières villageoises ont également été expliqués par le formateur.

Le 1er adjoint au maire de Sapouy a remercié la CDJP pour la tenue de cette rencontre dans sa commune

Les débats houleux ont porté sur la pertinence et le champ d’application de la loi, sur les innovations majeures apportées par la loi 034-2009/AN du 16 juin 2009 portant régime foncier rural et sa mise en œuvre et enfin sur la loi 034-2012 portant réforme agraire et foncière (RAF). Des cas pratiques de gestion foncière ont été évoqués par les participants.

A l’issue de la rencontre les participants ont  remercié la Commission « Justice et Paix »-Burkina et la Commission Diocésaine « Justice et Paix » de Koudougou pour la tenue de cet atelier qui leur a permis de comprendre les enjeux de la gestion foncière et de pouvoir échanger entre eux sur certaines difficultés rencontrées dans la zone de Sapouy en rapport avec la problématique.

Les acteurs locaux de la localité ont répondu présent à l’appel de la CDJP/ Koudougou

D’autres activités allant dans le sens de la bonne gestion du foncier rural seront organisées dans les mois à venir par la coordination diocésaine de Koudougou.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *