.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Initiative paix au sahel: 25 ambassadeurs à l’école de la paix à Nouna


Initiative paix au sahel: 25 ambassadeurs à l’école de la paix à Nouna

A la suite des diocèses de Kaya, Banfora, Ouahigouya et Fada N’Gourma, se tient du 25 au 27 août 2021 à Nouna, dans le Cadre de l’initiative paix au Sahel dont le lead de la mise œuvre est assurée par la Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina (CJP-Burkina), une formation de 25 ambassadeurs de paix sur la prévention et la gestion des conflits, et en édification de la paix.

Les ambassadeurs de paix sont des leaders qui, à l’issue de leur formation, feront un travail de veille et d’alerte précoce sur les conflits dans leurs communautés et travailleront en tandem avec les autorités compétentes identifiées (leaders religieux et coutumiers, structures déconcentrées et décentralisées de l’Etat, personnels des projets pertinents), afin de trouver des solutions concertées et appropriées aux conflits identifiés.

Mot de son Excellence, Mgr Joseph SAMA à la cérémonie d’ouverture

L’ouverture des travaux de l’atelier de formation a été faite, dans la matinée du mercredi 25 août 2021, par son Excellence Mgr Joseph SAMA, Evêque du Diocèse de Nouna, lors d’une cérémonie organisée à cet effet. Dans son allocution, son Excellence a salué l’initiative de cette formation dans le contexte actuel de crise que connait le Burkina Faso et a exhorté les ambassadeurs de paix à se laisser former, en vue d’être de véritables bâtisseurs de paix dans leurs communautés respectives en proie aux conflits violents.

 

 

 

Durant les trois jours de travaux, les participants venus de différentes localités du diocèse de Nouna, aborderont avec les formateurs de l’Initiative Paix au Sahel, divers modules portant sur la paix et la cohésion sociale. Il s’agit entre autres de l’approche valorisante de CRS en matière de renforcement de la cohésion sociale (3B/4D), du Rising From Resilient Roots (renaître des racines résilientes), de la compréhension du conflit, de la construction de la paix, des outils de consolidation de la paix, de la gestion et de la planification des projets connecteurs par les ambassadeurs de la paix, etc. Le développement de ces modules sera couplé de travaux pratiques, en vue de permettre aux participants une meilleure appropriation des connaissances acquises.

En rappel, l’Initiative Paix au Sahel (SPI) a été lancée en novembre 2019 par les Conférences Episcopales Régionales d’Afrique de l’Ouest (CERAO) et Catholic Relief Services (CRS), pour répondre au niveau sans précédent de conflits violents qui frappent actuellement le Sahel. L’objectif global de cette initiative est que, « les personnes vivant au Sahel connaissent des niveaux plus élevés de cohésion sociale et de résilience »

Le Coordonnateur diocésain remet l’attestation à un Ambassadeur de Paix

Le Point focal SPI de l’Église remet l’attestation d’un Ambassadeur de Paix




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *