.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Installation des  cellules de veille (CSCM) de Koudougou au Lycée Communal et au Collège Saint Joseph Moukassa


Installation des  cellules de veille  (CSCM) de Koudougou  au Lycée Communal et au Collège Saint Joseph Moukassa

Dans le cadre de l’exécution du Programme Action pour la Paix et la Justice Sociale (PAPJ) qu’elle a initiée la Commission Justice et Paix (CJP) par l’entremise de sa Coordination Diocésaine de Koudougou a installé deux  cellules de veille pour la promotion des valeurs civiques et morales (CSCM) au Lycée Communal de Koudougou puis au Collège Saint Joseph Moukassa.

Photo de famille de la cellule du collège Joseph Moukassa

Photo de famille de la cellule du lycée Communal

Une prière introductive dite par le Coordonnateur Diocésain Abbé Evariste Ouédraogo,  un mot de bienvenue de Mathias YAMEOGO Proviseur du Lycée Communal et du frère Bonaventure YOUGBARE proviseur Collège Saint Joseph Mukassa, tel a été le menu de l’ouverture des cérémonies d’installation des cellules de veille pour la promotion des valeurs civiques et morales (CSCM) dans le diocèse de Koudougou.

 

 

 

S’en est suivie une présentation de la CJP (missions, Objectifs, domaines d’interventions…) par le coordonnateur diocésain, puis l’encouragement de  l’administration et tous les élèves des deux  établissements à accompagner les cellules dans l’atteinte de leurs objectifs.

La parole a ensuite été donnée aux élèves pour des questions d’éclaircissement auxquelles la Commission représentée par le Coordonnateur et l’Assistant Technique a apporté des éléments de réponse.

 La mobilisation était grande au niveau des élèves du lycée Communal

La mobilisation était grande au niveau des élèves du collège Joseph Moukassa

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec l’aide des points focaux M. Benjamin SAWADOGO du lycée communal et le Frère Evrard KOUTOUMPO du Collège Saint Joseph Mukassa douze élèves de différentes classes des deux établissements ont été appelés nominalement et désignés sur la base de leur bonne moralité avérée pour constituer les deux  Cellules de veille.

Il faut noter que l’installation des deux cellules a rassemblé près de 400 élèves des deux établissements.

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *