.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Installation des comités fonciers ruraux dans deux villages de la commune de Sapouy


Installation des comités fonciers ruraux dans deux villages de la commune de Sapouy

Lancé depuis plus d’une année par la Commission Episcopale Justice et Paix  (CJP-Burkina), le Programme Action pour la Paix et la Justice sociale (PAPJ) bat son plein dans les localités concernées. Dans le cadre de l’axe 2 de ce programme qui est relatif à la prévention des conflits violents liés au foncier rural, il a été procédé à l’installation des comités fonciers villageois de deux villages  de la commune de Sapouy. C’était  le jeudi 13 et le vendredi 14 févriers 2020 respectivement à Aubonon et Kation conformément à la procédure administrative en la matière, en présence du préfet et du 2ème adjoint au maire de la localité.

Le préfet et le 2ème adjoint au maire de Sapouy étaient présents à ces cérémonies

A Aubonon et à Kation, les deux villages concernés par le programme, les membres de ces  commissions avaient déjà été désignés  mais n’avaient pas été officiellement installés. Pourtant selon la loi n°034-2009/AN portant régime foncier rural, cette étape est très importante pour la légitimation des membres de ces commissions que sont la commission Foncière Villageoise (CFV) et la Commission de Conciliation Foncière Villageoise  (CCFV).

Ces installations du  13 et 14 février 2020 des membres des CFV et CCFV à Aubonon et à Kation se sont donc déroulées en présence de la population, du préfet Siaka Ouattara et du 2ème adjoint au maire de la commune de Sapouy Assane Sanfo.

 

 

Photo de famille entre les membres des commissions,les autorités et la population à Aubonon

A Aubonon comme à Kation, le cérémonial de l’installation a été le même. Le responsable du service foncier rural (SFR) et le conseiller villageois de développement (CVD) ont expliqué l’objectif de l’évènement. Les actions et les objectifs  visés par  la CJP-Burkina dans la commune ont également été présentés.

Après cela, le 2ème adjoint au maire de même que le préfet ont remercié la population pour leur présence massive. Ils ont aussi remercié les membres des commissions pour leur présence dans ces commissions et ont demandé aux populations de les soutenir dans leur travail. Un mot de remerciement a également été adressé à la CJP-Burkina à travers l’équipe du secrétariat national et de l’assistant technique de Koudougou qui étaient présents à ces évènements à Aubonon et Kation.

Le préfet de Sapouy Siaka Ouattara est également revenu sur l’importance et le rôle des CCFV/CFV dans la gestion du foncier.

Le 2ème adjoint au maire de Sapouy procédant à l’installation de la CFV de Kation

Après cette introduction est intervenue la vérification du  PV de désignation des membres des commissions de même que la vérification des présences à travers l’appel des membres.  A l’issue de cette procédure est intervenue l’installation officielle des CCFV par le préfet et des CFV par le maire. A Aubonon, la CCFV est composée de 8 membres et la CFV de 9 membres. A Kation, la CFV est composée de 8 membres et la CCFV compte 6 membres.

Ces installations officielles se sont achevées par la signature des procès-verbaux. Un arrêté du maire viendra confirmer ces installations.

Il faut savoir que les  membres des commissions sont  issus des différentes composantes de la population des villages de Aubonon et de Kation : il s’agit des femmes, des jeunes, des éleveurs, des agriculteurs, des autorités coutumières et religieuses  conformément à l’article 81 de la loi 034-2009/AN portant régime foncier rural.

Les membres des deux commissions de Aubonon

 

Structures locales de gestion  foncière en milieu rural les CFV et CCFV sont entre autres chargées d’assurer l’information et la sensibilisation de la population en matière foncière. Dans le cadre des actions du PAPJ une formation sur leur rôle et leur responsabilité leur sera adressée dans les jours à venir, afin de les outiller à pouvoir accompagner les communautés dans la sécurisation de leurs terres.

 

 

En rappel, dans le diocèse de Koudougou, c’est la commune de Sapouy qui a été retenu pour l’axe 2 du PAPJ, axe qui est relatif à la prévention des conflits violents liés au foncier rural. Apres des mois d’activités de sensibilisation et de mobilisation dans les deux villages retenus, Aubonon et Kation, le PAPJ est à sa phase 5 en ce qui concerne la commune de Sapouy.c’est  dans l’optique d’accompagner les populations pour la sécurisation de leurs terres qu’intervient la mise ne place de ces comités fonciers villageois.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *