.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

La Commission épiscopale Justice et Paix remet les recommandations du forum national sur le foncier au Ministre d’État, Pengdwendé Clément SAWADOGO


La Commission épiscopale Justice et Paix remet les recommandations du forum national sur le foncier au Ministre d’État, Pengdwendé Clément SAWADOGO

Dans la soirée du jeudi 29 avril 2021, une délégation de la Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina (CJP-Burkina) conduite par son Secrétaire Général, Abbé Hermann OUEDRAOGO, a été reçue par le ministre d’Etat, ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Monsieur Pengdwendé Clément SAWADOGO. A l’occasion, le Secrétaire Général a remis au ministre d’État les recommandations du forum national sur le foncier organisé par la CJP-Burkina les 14, 15 et 16  avril 2021, et dont le  thème global était : « État de droit et gouvernance foncière : quels engagements de l’Etat et du citoyen pour une société apaisée ? ». L’abbé Hermann OUEDRAOGO a  profité de l’occasion pour exprimer la reconnaissance de la Commission Justice et Paix au Ministre d’État pour l’implication et l’accompagnement de son département ministériel, dont les représentants ont enrichi les travaux du forum par leurs communications.

Échanges entre le Ministre d’État et la délégation

Le Ministre d’État a remercié la délégation de la Commission pour la primeur réservée au Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, à travers la remise des recommandations du forum. Pour lui, le forum national sur le foncier initié par la CJP-Burkina vient à point nommé, car le problème du foncier se pose avec acuité et le seul choix qui s’impose à l’Etat, est la prise de mesures adéquates et urgentes pour désamorcer la « bombe » foncière.  Il a rassuré la délégation que les recommandations issues du forum national seront exploitées pour améliorer le travail du Comité interministériel de réflexion sur les mesures conservatoires d’urgence en matière de gestion foncière au Burkina Faso.

En rappel, face à la pluralité et la contradiction entre les textes juridiques qui régissent le foncier au Burkina Faso et en vue d’apporter des solutions à court, moyen et long terme à la problématique foncière dans notre pays, le gouvernement, par arrêté conjoint N°2021-0031/MATD/MINEFID/MUHV du 13 avril 2021, a créé un comité interministériel afin de réfléchir sur des mesures conservatoires d’urgence en matière de gestion foncière.

Remise des recommandations au Ministre d'Etat

Photo de la remise avec l’ensemble des participants

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *