.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Paix et cohésion sociale: la coordination diocésaine Justice et Paix de Banfora organise un congrès diocésain de la famille


Paix et cohésion sociale: la coordination diocésaine Justice et Paix de Banfora organise un congrès diocésain de la famille

La Coordination diocésaine Justice et Paix du diocèse de Banfora a rendu public le vendredi 25 septembre 2020, le bilan de ses activités de l’année 2020. Ce bilan concerne l’an 2  de la mise en œuvre du Programme triennal Action pour la Paix et la Justice sociale à l’horizon 2021 (PAPJ).

S’inscrivant dans l’axe 2 du PAPJ, prévention des conflits violents liés au foncier rural,  la Coordination diocésaine Justice et Paix de Banfora a mis en œuvre plusieurs activités au cours de l’année 2020. Elle a organisé trois séances de ciné-débat dans le but de sensibiliser les populations des villages de Tarfila, de Takalédougou et de Tangora sur la Cohabitation pacifique entre éleveurs et agriculteurs. La Coordination a aussi organisé une formation à l’intention des CVD des villages rattachés à la commune de Banfora sur la cohabitation pacifique entre éleveurs et agriculteurs.  Selon le Coordonnateur diocésain Justice et paix de Banfora, le Père Macaire SANDWIDI, ces séances de  sensibilisation ont porté les fruits escomptés car les bénéficiaires se sont engagés à bien se comporter, gage d’une paix durable entre agriculteurs et éleveurs dans ces zones où les conflits fonciers sont légion. De même, à en croire le Coordonnateur diocésain, le nombre de conflits  violents liés particulièrement à la cohabitation entre éleveurs et agriculteurs dans les villages d’intervention a considérablement diminué depuis le passage de la Coordination.  « On n’a plus eu d’écho de conflits sur le foncier dans les localités visités », a-t-il affirmé.

Pour soutenir la volonté de la population à vivre en paix, loin de tout conflit foncier, la Coordination a organisé une campagne d’établissement de jugements supplétifs d’acte de naissance au profit 144 bénéficiaires du village de Tiéfora. L’objectif de cette campagne selon le Père Macaire SANDWIDI, est de permettre aux bénéficiaires d’avoir l’un des documents nécessaires à la demande d’établissement de l’Attestation de possession foncière rurale pour sécuriser leurs terres.

Présentation du bilan de la Coordination

Ainsi, conformément à la feuille de route de la Coordination de Banfora, toutes les activités programmées au titre l’an2 du PAPJ ont été réalisées, ce qui donne un taux de réalisation de 100%, se réjouissent le Père Macaire SANDWIDI et ses collaborateurs (parajuristes).

Au titre de la dernière année de mise en œuvre du PAPJ, la Coordination prévoit l’organisation de deux (2) séances de ciné débat à Sindou et à Niangoloko, la participation à la gestion de tout cas de conflit foncier dans le territoire du diocèse de Banfora et le recensement des cas de conflits dans le périmètre agro-pastoral de Tiéfora.

En plus des prévisions dans le cadre de mise en œuvre du PAPJ, le Coordinateur diocésain a présenté un ambitieux plan d’action que sa coordination entend déployer pour la promotion de la paix et la Justice sociale. Il s’agit notamment de la consolidation du groupe des parajuristes avec le recrutement et la formation de trois nouveaux (dont deux, hors de la ville de Banfora), de la mise sur pied des comités paroissiaux (Saint Viateur, Saint Pierre,  Immaculée Conception de Niangoloko), de l’organisation d’un Congrès diocésain sur la Famille en collaboration avec la Commission diocésaine sur la Pastorale de la Famille du 18 au 20 juin 2021 à Banfora et la construction d’une salle dénommée « Hèrèso », pour servir de siège pour la Coordination et pour les formations à la paix et l’animation des jeunes sur la cohésion sociale.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *