.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Prévention des conflits violents liés au foncier rural dans la région de Gaoua : Les populations de Gbalara et Bouti sensibilisées sur la sécurisation foncière et la cohabitation pacifique agriculteur /éleveur


Prévention des conflits violents liés au foncier rural dans la région de Gaoua : Les populations de Gbalara et Bouti sensibilisées sur la sécurisation foncière et la cohabitation pacifique agriculteur /éleveur

Conformément à la feuille de route  d’Orientation et d’Opérationnalisation stratégique du Programme Action pour la Paix et la Justice Sociale (PAPJ) et suivant les activités de l’Axe 2 : Prévention des conflits violents liés au foncier rural, deux théâtres–fora de sensibilisation sur le bradage, l’accaparement des terres, la sécurisation foncière et sur la cohabitation pacifique agriculteur /éleveur ont été organisés dans deux villages de la commune rurale de Kampti par la commission diocésaine « Justice et Paix » de Gaoua (CDJP).  Il s’agit des localités de Gbalara et Bouti respectivement les vendredi 17 et samedi 18 mai 2019.

La troupe théâtrale Tobiel a fait ressortir les bonnes et les mauvaises pratiques dans la gestion du foncier rural

De la réalisation du théâtre –forum à Gbalara

Dans le village de Gbalara situé à 10 Kilomètres de Kampti le théâtre-forum sur le bradage, l’accaparement des terres, la sécurisation foncière et sur la cohabitation pacifique agriculteur /éleveur a été marqué par la présence du chef de village, du  comité villageois de développement (CVD) et du représentant du ministère de l’agriculture de la localité. Toute chose qui dénote de l’intérêt  porté à cette activité.

Devant un public de plus de 100 personnes, le Coordonnateur diocésain de la commission « Justice et Paix » de Gaoua Abbé Francis Somé a situé le contexte de  l’activité en donnant un résumé oral des termes de références et du scénario de la troupe Tobiel qui devait exécuter la pièce théâtrale.

La thématique abordée a beaucoup intéressé les habitants des deux localités

Pourquoi le choix du village de Gbalara ?  Selon le coordonnateur : « Gbalara est réputé pour le partage, la divulgation de la vérité et en commençant par ce village, la CDJP pouvait être rassurée que le message se répandrait dans d’autres villages ».Puis la parole fut donnée au chef du village qui salua l’initiative de la Commission « Justice et Paix » (CDJP) et qui fit cas des conflits fonciers qui entrainaient beaucoup de conséquences négatives dans son village.

Après la représentation théâtrale qui a capté l’attention des spectateurs, la parole leur fut donnée  pour des questions et des partages d’expériences.

Cette activité de sensibilisation s’est achevée par la présentation de la commission diocésaine « Justice et Paix » dont les membres présents étaient le Coordonnateur, l’Assistante technique, le Para juriste de Kampti et deux autres Para juristes venus de Nako et Gaoua.

Les spectateurs suivant attentivement la pièce théâtrale

II/ De la réalisation du théâtre –forum à Bouti

Le samedi 18 mai 2019 s’est tenu à la place des femmes de Kampti le deuxième  théâtre forum de sensibilisation sur le  bradage, l’accaparement des terres, la sécurisation foncière et sur la cohabitation pacifique agriculteur / éleveur.

Près de 500 participants parmi lesquels le maire et le Curé de Kampti ont participé à l’activité dont le scénario a été le même qu’a Gbalara.

Le coordonnateur diocésain “Justice et Paix ” de Gaoua remerciant la population pour sa grande mobilisation

Après la représentation théâtrale, Le maire manifestement satisfait de l’activité a souligné l’effectivité de la délivrance d’APFR (Attestation de Possession Foncière Rurale) et a aussi fait cas des comités fonciers villageois (CFV) qui sont chargés de tenter au préalable une conciliation en cas de mésententes dans leur village  et de dresser des PV de conciliation ou de non conciliation.

Rita Mossé

Assistante technique

Coordination diocésaine « Justice et paix »- Gaoua




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *