.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Promotion de la justice et de la paix : la CJP-Burkina identifie ses besoins en renforcement de capacités pour être plus efficace


Promotion de la justice et de la paix : la CJP-Burkina identifie ses besoins en renforcement de capacités pour être plus efficace

Du 22 au 25 février 2021 s’est tenu, au siège de la Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina, un atelier d’identification des besoins en renforcement des capacités et d’élaboration d’un plan d’action de renforcement des capacités, grâce aux appuis financier de Secours Catholique Caritas France (SCCF) et technique de Catholic Relief Services (CRS).

L’atelier a connu la participation de deux (02) experts de CRS, de dix (10) Coordonnateurs diocésains Justice et Paix, de l’équipe du Secrétariat général de la Commission Justice et Paix et du Point focal de l’Église pour l’Initiative Paix au Sahel;

Il s’est agi, pendant les deux jours de travaux, d’analyser les résultats de l’Auto-évaluation selon l’outil HOCAI (Holistic Organizational Capacity Assessment Instrument) de CRS et de retenir les domaines de compétences dont les scores en pourcentage sont très bas (rouge ou jaune) et qui méritent être renforcés.  Selon cette logique, quatre domaines ont été retenus : Ce sont:

  • Stratégie et planification (32%);
  • Apprentissage organisationnel (39%)
  • Relations externes et partenariats; (48%);
  • Gestion des ressources humaines (57%).

En rappel, avant la tenue de cet atelier, l’équipe de la CJP-Burkina avait procédé à une auto-évaluation de l’institution, avec l’outil HOCAI.

Participants lors des échanges

Après le choix des domaines à renforcer, des travaux de groupes ont été initiés par les experts, pour l’identification des actions de renforcement des capacités. De fait, après la mise en commun, les actions identifiées et retenues constituent la matière pour l’élaboration du plan d’action de renforcement des capacités de la Commission. L’équipe du Secrétariat Général se penchera sur l’élaboration de ce plan d’action final, selon le canevas de CRS.

Travaux de groupe

Le Secrétaire général, Monsieur l’Abbé Hermann OUEDRAOGO a exprimé, au nom de la Commission Justice et Paix, sa profonde gratitude  aux partenaires de CRS et de Secours Catholique Caritas France pour leur soutien constant et leur disponibilité à accompagner la Commission à avoir des actions plus efficaces sur les chantiers de promotion de la paix et de la Justice.

Monsieur Jacques KABORE, Chargé des partenariats et de renforcement des capacités de CRS

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *