.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Protection contre les abus et l’exploitation des enfants et des adultes vulnérables : l’Église du Burkina réfléchit sur une politique


Protection contre les abus et l’exploitation des enfants et des adultes vulnérables : l’Église du Burkina réfléchit sur une politique

Réunis du 08 au 09 juillet 2019 à Ouagadougou, les membres du comité ad hoc de rédaction du projet de la politique de protection et de sauvegarde des enfants et des adultes vulnérables de la conférence épiscopale Burkina-Niger ont élaboré un avant-projet de document. Ce document ainsi élaboré qui comprend la protection et la sauvegarde des enfants et adultes vulnérables, la politique anti-harcèlement et les mécanismes de sauvegarde et de traitement des plaintes sera amendé en septembre prochain à l’occasion d’un atelier de validation.

Les membres du comité ad hoc sont issus des différentes commissions de la CEBN

Les 12 au 14 février dernier, les commissions épiscopales enfance et Jeunesse, Education Catholique, Justice et Paix, Moyens de Communication sociales, Santé, Migrants et réfugiés et l’OCADES Caritas se sont retrouvées autour d’un atelier de sensibilisation sur les enjeux et les défis liés aux questions de protection sociale des groupes vulnérables. Elles ont aussi pris connaissance

Des politiques de protection des enfants et des adultes vulnérables de Catholic Relief Service (CRS) et de Caritas Internationalis notamment. De nombreuses conclusions ont été issues de cette rencontre dont la rédaction d’un projet de politique de protection.

C’est pourquoi le comité Ad hoc mis en place à cette occasion s’est retrouvée afin d’élaborer le document de politique. Cette rencontre du 08 au 09 juillet 2019 a donc rassemblé les membres des commissions concernées et leur a permis de rédiger le document de politique de protections et de sauvegarde des enfants et des adultes vulnérables de l’Eglise Famille de Dieu au Burkina et au Niger. Cette politique comprend notamment :

  1. Protection et sauvegarde des enfants et des adultes vulnérables.
  2. Politique anti-harcèlement de l’Eglise famille de Dieu au Burkina Faso
  3. Mécanisme de traitement des plaintes de L’Eglise famille – Politique et procédures

Après la rédaction de ce document cadre par le comité Ad hoc, un atelier de validation sera organisé en septembre prochain et permettra à toutes les composantes de l’Eglise Famille de Dieu au Burkina et au Niger d’amender et valider cette proposition de projet de politique.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *