.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Réinsertion sociale des femmes accusées de sorcellerie : la CJP-Burkina exprime sa reconnaissance à Benjamin KABORE


Réinsertion sociale des femmes accusées de sorcellerie : la CJP-Burkina  exprime sa  reconnaissance à Benjamin KABORE

Le lundi 28 juin 2021 au Centre d’accueil Delwendé, une délégation de la Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina, avec à sa tête le Secrétaire général, l’Abbé Hermann OUEDRAOGO, est allée exprimer la reconnaissance de l’institution à Monsieur Benjamin KABORE pour les précieux services rendus. Précédemment en service au Centre d’accueil Delwendé de Sakoula, Monsieur Benjamin KABORE a sans cesse contribué à la facilitation de la mise en œuvre des activités de médiation et de réinsertion sociale des femmes exclues pour allégation de sorcellerie, des acteurs de la CJP-Burkina.

Il est admis à la retraite en cette année 2021.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *