.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Réinsertion sociale des femmes exclues pour allégation de sorcellerie: Madeleine ne s’imaginait plus, qu’elle retrouverait un jour une joie de vivre


Réinsertion sociale des femmes exclues pour allégation de sorcellerie: Madeleine ne s’imaginait plus, qu’elle retrouverait un jour une joie de vivre
Le vendredi 07 mai 2021, une délégation de la Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina (CJP-BURKINA) a rendu une visite de courtoisie à Madame Madeleine KOURAOGO, dans la ville de YAKO. La délégation est allée s’enquérir de ses nouvelles et l’encourager dans ses activités.
Il y a à peine un an, lorsque Madeleine était encore pensionnaire du Centre Delwende de Sakoula (Centre d’accueil des vieilles femmes exclues pour allégation de sorcellerie), elle ne s’imaginait plus qu’elle retrouverait un jour, une joie de vivre auprès des siens. Mais, grâce à la médiation des parajuristes de la CJP-BURKINA, Madeleine a été reinséree en juin 2020 dans sa communauté à YAKO.
Aujourd’hui, son rêve est devenue une réalité. Elle est très épanouie au milieu des siens. Elle participe activement aux événements socioculturels de sa communauté, sans aucune contrainte sociale.
Madeleine et sa famille ont exprimé leur reconnaissance à la CJP-BURKINA pour le travail de réinsertion sociale des personnes exclues pour allégation de sorcellerie.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *