.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Résolution des conflits fonciers et cohésion sociale: la Commission Justice et Paix chez le Ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville


Résolution des conflits fonciers et cohésion sociale: la Commission Justice et Paix chez le Ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville

En fin de matinée de ce mardi 9 mars 2021, le Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, et de la ville, Me Benewendé Stanislas SANKARA,  a reçu en audience le Secrétaire général de la Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina, Monsieur l’Abbé Hermann O. OUEDRAOGO.

Le Secrétaire général de la Commission a informé le Ministre de la tenue, du 12 au 17 avril 2021, d’une semaine de plaidoyer sur le thème : « Gouvernance foncière : quels engagements de l’État et du Citoyen pour une Société apaisée ?». Ce plaidoyer s’inscrit dans la mise en œuvre par la Commission Justice et Paix du Programme Action pour la Paix et la Justice Sociale à l’horizon 2021 (PAPJ), dont l’un des trois axes vise à mettre fin aux conflits fonciers en milieu rural.

L’Abbé Hermann OUEDRAOGO a aussi félicité Me Benewendé Stanislas SANKARA pour la mission à lui confiée par le Président du Faso. Sa nomination dans ce ministère sous le joug des problèmes fonciers, témoigne de la confiance du Chef de l’État placée en sa personne et à son idéal pour la justice sociale, a ajouté l’hôte du jour. Il l’a encouragé dans la périlleuse mission de résoudre les conflits fonciers et d’assurer à chaque Burkinabè un toit décent. En ce sens, le Secrétaire général a rassuré le Ministre du soutien et de la disponibilité de la Commission Justice et Paix dans les nombreux défis à relever dans son département.

Le Ministre lors des échanges

Le Ministre s’est réjoui de la démarche du Secrétaire général de la Commission qui a consisté à le féliciter et à l’encourager dans sa mission ministérielle. Il a aussi félicité la Commission pour l’initiative de la semaine de plaidoyer qui servira de cadre de débat pouvant aboutir à des perspectives pour la résolution du problème foncier au Burkina Faso.

Quant à la participation et le soutien de son Ministère à la semaine de plaidoyer, le Ministre s’est voulu rassurant. Son département fera ce qu’il y a de possible pour la réussite de l’évènement, a-t-il  ajouté.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *