.
.

Qui veut la Paix, cultive la Justice

.

Situation Nationale : Une soirée de Prière pour la Paix organisée à Banfora


Situation Nationale : Une soirée de Prière pour la Paix organisée à Banfora

La coordination diocésaine de Banfora de la commission « Justice et paix » en collaboration avec le secrétariat national de ladite commission  a organisé le samedi 16 mars  2019 une soirée de prière interconfessionnelle. Moment de solidarité et de fraternisation, cette cérémonie a permis aux leaders religieux, coutumiers et administratifs et aux forces vives de la localité « d’élever leurs voix comme des enfants d’un même père pour implorer la miséricorde de Dieu pour la Paix au Burkina Faso »

Les différentes confessions religieuses ont pris part à cette soirée de prière

Chants sur la paix, exhortations, prières et bénédictions, discours, exécution de l’hymne national, prestation d’artistes ont été les points saillants de cette soirée de prière interconfessionnelle pour la paix. Acquis à cet idéal de Paix en raison d’une situation nationale et sécuritaire très préoccupante, la population de Banfora a massivement fait le déplacement à l’amphithéâtre de l’établissement Louis Querbes afin d’exprimer son adhésion à cette initiative de la coordination diocésaine de Banfora de la commission Episcopale « Justice et paix » – Burkina Faso (CJP-Burkina).

Le père Macaire Sandouidi, coordonnateur de la Commission « Justice et Paix » du diocèse de Banfora

Dans son mot de bienvenue, le père Macaire Sandouidi, coordonnateur de la Commission « Justice et Paix » du diocèse de Banfora, a souligné que «l’appel à la paix exige de chacun, une véritable conversion de cœur  » tout en précisant que «c’est en cultivant la justice que l’on récolte la paix ».

Après lui, tour à tour les différentes autorités religieuses, coutumières, administratives de même que les forces vives de la région ont d’un même élan et d’un même cœur fait un plaidoyer pour la paix en insistant sur la solidarité et le vivre ensemble malgré les différences.

Le représentant de la communauté musulmane priant pour la Paix

Du représentant de la direction régionale des droits humains et du civisme, du haut-commissaire de la province de la Comoé, représentant le gouverneur, en passant par les responsables des communautés catholiques, protestantes , musulmanes et coutumières, et les représentants des enfants et des femmes, tous ont livré des messages de Paix et aussi de solidarité en faveur les forces de défense et de sécurité du Burkina Faso qui étaient également représentés à cette soirée.

Mgr Lucas Sanon, évêque de Banfora, quant à lui n’a pas manqué de s’adresser aux jeunes en empruntant ces paroles du Pape Jean Paul II : « jeunes, vous êtes donc appelés à participer à ce grand et indispensable effort de toute l’humanité qui a comme but d’éloigner le spectre de la guerre et de construire la paix. Vous devez être des ouvriers de paix selon l’acceptation multiple de ce terme qui embrasse des significations bien plus riches que celles de la simple absence de guerre ; vous devez être des ouvriers de paix et donc vous sentir engagé à construire une société vraiment fraternelle . » .

Mgr Lucas Sanon évêque de Banfora

L’abbé Joseph Mukassa Kienou , secrétaire National de la Commission «Justice et Paix»-Burkina (CJP-Burkina)

Pour sa part, l’abbé Joseph Mukassa Kienou , secrétaire National de la Commission « Justice et Paix »-Burkina (CJP-Burkina), tout en précisant les missions  de la (CJP-Burkina), a affirmé que cette activité entre en droite ligne des objectifs visés par sa commission qui sont entre autres  d’éveiller et former les consciences des individus et des communautés aux valeurs de Justice et de Paix.

Les artistes musiciens ont également livré des messages de Paix




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *